Bouchées à la reine à ma façon

Publié le par Nathalie

Méthode infaillible pour éviter les grumeaux

 

Lorsque j’étais petite et que ma maman faisait des bouchés à la reine et qu’elle me confiait la mission, oh!!! combien délicate, de mélanger la sauce. Me sentant investie d’une mission d’intérêt générale, celle de faire une sauce sans grumeaux, ne sachant pas trop comment faire, je n’ai trouvé d’autres moyens que de manger les grumeaux au fur et à mesure qu’ils apparaissaient. J’obtenais ainsi une sauce impeccable, intriguée par une succession de réussite sans faille dans ce domaine, mon père un jour m’observait par-dessus mon épaule et s’exclama:

« Ah ! Maintenant je comprends, c’est normal que tu n’aies pas de grumeaux ». Et depuis ce jour, ce mystère était résolu pour mon père.

Heureusement que depuis ce temps, j’ai trouvé «LA» méthode pour éviter les grumeaux lorsque je fais une sauce où j’utilise un roux pour lier.

Plus besoin donc d’en manger (des grumeaux bien sûr!!!!!!).

Pour arriver à un résultat impeccable, il vous suffit de laisser refroidir le roux et de verser dessus le liquide bien chaud tout en fouettant bien sûr rapidement. 

 

«Hum!!!!!! Le paradis sur terre dans une casserole» s’est exclamé Ella lorsqu’elle y a goûté.

 

Bouchées à la reine à ma façon

 

4 cuisses de poulet (quoique 3 suffissent largement  je vous assure)

1 grosse carotte coupée en deux

1 poireau coupé en trois

1 oignon émincé grossièrement

4 gousses d’ail coupées en deux

1 feuille de laurier

1 clou de girofle

1 bouillon de volaille

1 bouillon de bœuf (?????Eh oui)

Une pincée de muscade râpée

Une pincée de sel de céleri

½ bouteille de vin blanc

100g de farine

200ml de crème liquide

1 cs de jus de citron

2l d’eau

Sel et poivre

Des vols au vent

 

Dans une marmite, déposer le poulet, les carottes, le poireau, l’oignon, l’ail, la feuille de laurier piquée du clou de girofle, les deux bouillons, la muscade, le sel de céleri, le gros sel, le poivre et l’eau, porter à ébullition et cuire à couvert jusqu’à ce que la viande se détache des os soit environ 1 heure. «Effilocher» la viande et réserver-la, faire un «faux» roux blond (sans matière grasse), laisser refroidir complètement (cela évitera aux grumeaux de se former). Ne récupérer que le bouillon, le dégraisser, puis le verser sur le roux tout en fouettant rapidement et sans arrêt. Ajouter le vin blanc, cuire 5 minutes, ajouter la viande, la crème et le jus de citron.

Dégusté accompagné des vol au vent.

 

Publié dans Viande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article