Le rêve de Louise

Publié le par Nathalie

Voilà la raison

 

Oui voilà exactement la raison pour laquelle il est de mon devoir de vous ouvrir mon cœur, parce que je ne veux et ne peux pas me taire…

L’enjeu est trop important.

Ne trouvez-vous pas?????

 

Le rêve de Louise

 

Un jour, une femme du nom de Louise fit un rêve très agité. Elle rêvait que quelqu'un en enfer lui écrivait une lettre et que celle-ci lui était délivrée par un messager.

Le messager passait entre les lacs de feu brûlant et de soufre qui occupaient l'enfer et était parvenu jusqu'à la porte qui le conduisait au monde extérieur.

Louise rêvait que le messager marchait jusqu'à sa maison, qu'il entrait et qu'il la réveillait doucement mais fermement. Il lui avait donné le message disant seulement qu'une amie le lui avait écrit de l'enfer. De ses mains tremblantes elle prenait le message qui était ainsi rédigé :

 

"Chère amie,

 

Je suis à présent devant mes juges,

Et j'ai le sentiment que c'est d'une

Certaine manière, de ta faute

Sur terre, j'ai avancé avec toi, jour après jour,

Et jamais tu ne m'as montré le chemin.

Tu connaissais le Seigneur en vérité et en gloire,

Mais tu ne m'as jamais raconté son histoire.

Je ne connaissais alors pas grand chose.

Tu aurais pu en toute sécurité me conduire à lui.

Bien que nous ayons vécu ensemble sur terre,

Tu ne m'as jamais parlé de la seconde naissance.

Et me voilà aujourd'hui condamnée,

Car tu ne m'as pas parlé de cela.

Tu m'as enseigné beaucoup de choses, c'est vrai.

Je t'ai appelée "amie" et je t'ai fait confiance,

Mais j'apprends maintenant que c'est trop tard.

Tu aurais pu m'éviter le sort qui m'est réservé.

Nous avons marché ensemble le jour et parlé la nuit,

Et pourtant tu ne m'as pas montré la lumière.

Tu m'as laissée vivre, aimer, mourir,

Tu savais que jamais je ne serais sauvée.

Oui, je t'ai appelée dans la vie "amie"

Et je t'ai fait confiance dans les joies et les peines.

Or, maintenant, je ne peux plus t'appeler "mon amie".

Marsha"

Après avoir lu la lettre, Louise se réveilla. Elle jura qu'elle pouvait encore sentir l'odeur âcre du soufre et de la fumée dans sa chambre.

Méditant sur ce que son rêve pouvait dire, elle se rendit compte qu'elle avait manqué à son devoir de chrétienne d'aller dans toutes les nations pour prêcher l'évangile. Alors qu'elle pensait à cela, elle se fit la promesse que le lendemain, elle téléphonerait à Marsha et qu'elle l'inviterait à aller à l'église avec elle. Le lendemain matin, elle appelait Marsha et voilà la conversation :

-Oui, Bill? Est-ce que Marsha est là?

-Louise, tu n'es pas au courant?

-Non Bill, au courant de quoi?

-Marsha est morte hier dans un accident de voiture.

-Je pensais que tu le savais!".

Source: La petite lanterne d’Elaine-Marie

Publié dans Confidence et vérité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article