Charlotte mi-fraisier

Publié le par Nathalie

Après les cambarres, les fraises…

 

Hier matin, bien avant de m’être mise à la cuisine, j’ai eu droit à une démonstration de deux plats, ou plutôt deux douceurs faîtes par un professeur de cuisine au Lycée Hôtelier de Plateau Caillou, M. Christian ANTOU

 

http://www.goutanou-cuisine-reunionnaise.org/index.php

que je remercie au passage de m’avoir fait découvrir deux recette que je ne connaissait pas, ainsi qu’un légume-fruit inconnu au bataillon, le cambarre mauve (non, non, je vous vois venir,j’ai pas dit carambar !). En effet cela faisait déjà trois samedi que ma petite Séphora,


qui est en grande section, a bénéficié d’une nouvelle «activité ou discipline (?)», des «cours de cuisine». Ce samedi, donc, nous parents, étions invités à découvrir: le projet de nos marmailles, celle-ci étant suivi d’une dégustation. Matinée vraiment sympa et instructive, un grand merci également à la maîtresse de Séphora.

Une fois rentrée, je me suis attelée à rattraper le retard accumulé car en plus du repas de ce soir, du goûté, je devait préparer le dessert dominical. J’avais envie d’allier deux recettes en une le fraisier et la charlotte voilà ce que cela donne:

 

Charlotte mi-fraisier

 

Une trentaine de boudoirs

300g de fraises

400ml de crème liquide à 35%

50ml de sucre glace

1 œuf

120ml de sucre roux+ 4cs pour le sirop d’imbibage

120ml de farine

120ml+500ml de lait

2cs de vanille liquide

1 et ½ de feuille de gélatine (Ancel)

 

Ramollir les feuilles de gélatines 15 min dans un bol d’eau froide.

Couper les fraises en quatre ou en six selon la taille (afin qu’elles aient toutes la même taille).

Faire le sirop d’imbibage en faisant bouillir les 4 cs de sucre roux, la cuillère à soupe de vanille liquide et environ 400 à 500ml d’eau.

Parallèlement, mélanger l’œuf, le sucre roux, la farine, 1cs de vanille liquide et les 120ml de lait. Bouillir les 500ml de lait. Le verser sur l’appareil, Remettre sur le feu, éteindre dès les premiers bouillons, lorsque la crème épaissi. Rajouter la gélatine, remuer jusqu’à dissolution complète. Mettre dans un bain-marie froid pour refroidir rapidement.

Pendant ce temps-là, monter la crème en chantilly avec le sucre glace. Une fois la crème à la vanille froide y ajouter délicatement la chantilly.

Monter la charlotte en plongeant rapidement, au fur et à mesure les boudoirs dans le sirop et en garnissant le pourtour et le fond du moule à charlotte.

Mettre une fine couche de crème, la moitié des fraises, recouvrir de crème, puis de boudoirs.

Refaire les mêmes opérations que précédemment.

Terminer par les boudoirs.

Publié dans Dessert

Commenter cet article