ŒUFS AUX PLATS SANS ŒUFS

Publié le par Nathalie

1 an dans une vie tout un programme…

 

Eh oui déjà un an, mon dernier petit bout vient de souffler (si l’on veut, elle n’en avait rien à faire, tout ce qu’il l’intéressait était d’y toucher à cet étrange objet qui bouge et brille) sa première bougie. Un an cela se fête bien sûr, mais quel gâteau faire pour qu’elle puisse en profiter, elle aussi, avec ses quatre petites quennotes. J’ai tout naturellement pensé à la traditionnelle charlotte (jamais eu le choix !!!! mes trois premiers bouts n’ont fait leurs premières dents qu’après 20 mois), c’est alors que mon mari me faisait remarqué qu’il avait envi d’œufs aux plats sans œufs. Je fais la version métropole, plus riche mais, oh combien plus exquise. Simple à réalisée, rapide, pas besoin de four et très fraîche.

 

ŒUFS AUX PLATS SANS ŒUFS

Boudoirs suivant le contenant (une trentaine pour moi)

Confiture rouge (mauve pour moi des mûres bien sûr !!!)

Crème pâtissière tiède faite à base d’½ lait (voir recette des minis éclairs à la vanille)

½ de crème fraîche liquide à 35% + 2cs de sucre semoule+ 1cs de sucre vanillé

1 boîte d’abricots ou de pêches au sirop (ici pêche pour moi)

Cannelle

 

Le plus dur étant de choisir le contenant. Nous avons choisi une poêle pour l’originalité mais rien ne vous empêche de prendre un plat de service creux ou même mieux des plats individuels.

 

Egoutter les fruits au sirop, réserver les fruits. Tremper rapidement les boudoirs dans le sirop et les disposer au fur et à mesure dans le ou les plats de service, étaler dessus la confiture, puis la crème pâtissière tiède, la lisser. Laisser refroidir totalement. Etaler dessus la chantilly faîte avec la crème et les sucres. Lisser le plus possible (n’oubliez pas que cela doit avoir l’air de blancs d’œuf). Répartir les fruits, puis saupoudrer de cannelle en guise de poivre.

Couvrir et mettre au frais pour la nuit, il n’en sera que meilleur.

 

Appétissant non ???

Publié dans Dessert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article