Cookies moelleux aux pépites de pommes caramélisées

Publié le par Nathalie

« Encore des cookies »

 undefined

Allez-vous me dire !!!

« Eh, oui ! »Vous répondrai-je

Oui, mais pas n’importe quels cookies, des cookies tout droit sortis de mon imagination fertile.

Une trouvaille de mon cru !!

Aidée par les petites mains d’Ella qui a fait les pépites de pommes caramélisées, qui soit dit en passant « croquent » agréablement sous les dents.

 

Cookies moelleux aux pépites de pommes caramélisées

 

250g de beurre
160g de sucre

100g de sucre roux (+50g)
2 oeuf
340g de farine
100 g de maïzena
1 et ½ cc de levure chimique

1 cs de vanille liquide

20g de beurre

2 pommes en tout petits, tout petits dés de 3mm/3mm

 

Faire fondre le beurre, ajouter les dés de pommes, faire « dorer » rapidement en tournant régulièrement à l’aide d’une spatule, ajouter les 50g de sucre roux et laisser caraméliser. Attendre qu’ils refroidissent un peu puis éparpillé avec vos mains (Sans vous brûler !)(Quand je vous disais que c’étaient des pépites !!!).

Mélanger le beurre, les sucres jusqu'à obtenir une crème mousseuse.

Ajouter les oeufs, puis la farine, la maïzena et la levure, mélanger intiment puis ajouter les dés de pommes.

Mettre la pâte au frais pendant 30 minutes.

Déposer sur la plaque du four sulfurisée de petites boules légèrement aplaties et assez espacées.

Cuire pendant 12 à 14 minutes dans le four préchauffé à 180°C.

 undefined

Publié dans Dessert

Commenter cet article

Alexie 23/12/2007 15:00

Tes cookies sont délicieux, j'adore !!!!Joyeux Noël, Alexie

Sylvie 23/12/2007 14:09

Hummm... des cookies qui croustillent avec des pépites de pommes qui craquent... je voudrais bien en savourer 1... mais je suis sûre qu'il n'en reste déjà plus... ;o)Joyeuses fêtes de Noël en famille ;o)

Dina Mena 23/12/2007 13:32

un bon goûter en perspective !passe de bonnes fêtes!

labas 23/12/2007 11:44

ce doit être délicieux!!je te souhaite de joyeuses fetes!!!bisous

mamina 23/12/2007 11:18

Les cookies j'aime et tes photoscomme une nature morte du XVIIIème, j'adore.